La conjecture de Collatz

Prenons deux exemples :

On part du nombre 3, comme il est impair, il vient 5, puis 8, puis 4, puis 2 et enfin 1.

Si on démarre cette fois-ci de 27, on atteins 1 au bout de 70 itérations !

Vous l’aurez compris, cette conjecture est une suite chaotique, qui malgré tout, atteint toujours 1 sans que jamais personne ait pu déceler pourquoi !

Certains prônent même l’indécidabilité, c’est-à-dire qu’il serait mathématiquement impossible de le prouver. Mais cela aussi n’a jamais été prouvé unanimement…

Des commentaires ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s